Il vous est arrivé de vous heurter à un obscur anglicisme en parcourant un article ? Ou de discuter avec un prestataire et de ne pas être sûr de ce qu’il vous raconte ?

Tout ça, c’est fini. Voici 16 termes qui vous permettront de mieux comprendre cet écosystème complexe et vital pour votre business : le digital.

Les mots à connaître sur le digitalAnalytics
Il s’agit tout simplement du suivi et de l’analyse de votre activité. Cela comprend toutes les fonctionnalités qui vous permettent de quantifier le succès de vos actions marketing : nombre de ventes, visites sur votre site, abonnés à votre newsletter…

Bad buzz
Un terme que l’on entend souvent. Le bad buzz survient lorsque l’une de vos communications est mal perçue par vos utilisateurs. La communication en question est partagée et prend une ampleur inattendue et qui peut devenir dangereuse pour la marque. La gestion d’un bad buzz aujourd’hui est d’autant plus délicate que les réseaux sociaux permettent la multiplication des partages à une vitesse inédite.
Même si le bad buzz donne de la visibilité à une marque, il ne faut surtout pas y voir une stratégie pour gagner en notoriété.

Content marketing
Le marketing de contenu, dont on entend beaucoup parler en ce moment, désigne le fait d’avoir une stratégie éditoriale même sans être un média. Assimilé au concept de “soft sell” (persuasion douce), il préconise la création, le partage et la publication de contenus sur vos supports. Utilisé de manière pertinente, il donne à votre marque une image positive parce que vous fournissez un service gratuit. Le résultat ? Vous entrez dans le top of mind de vos prospects et ils penseront à vous lorsqu’ils chercheront un fournisseur de votre métier. 

[À lire sur le blog :
5 stratégies digitales pour trouver des clients]

CTA
Call to action, littéralement un “appel à l’action” : il s’agit des boutons qui incite les internautes à faire quelque chose sur votre site. Il peut s’agir d’un achat, d’une inscription à une newsletter ou même simplement d’un “Lire la suite”. Un bon CTA est fort, incitatif et surtout très visible !

CPA
Le cost per acquisition, ou coût par acquisition, est l’une des méthodes de tarification publicitaire. Le principe : vous payez chaque fois qu’un clic sur votre communication amène à une action sur votre site : achat, téléchargement, formulaire de contact, inscription à une newsletter…

CPC
Le cost per clic, ou coût par clic, est une autre méthode de tarification publicitaires, très utilisée. Le principe est simple : vous publier une communication (annonce sur Google, format publicitaire…) et vous ne payez le tarif défini que lorsque quelqu’un clique sur votre format.

CPM
Alternative au CPC, le Coût par 1000 (Cost per Thousand ou CPT en anglais) fonctionne à l’inverse sur les impressions : vous payez un tarif défini chaque fois que votre communication s’est affichée 1000 fois.

Display
À l’opposé des liens commerciaux, le display désigne la publicité digitale sous forme de formats publicitaires visuels ou vidéos. Il s’agit du traditionnel achat d’espace, qui vous autorise à afficher sur un site pendant une certaine durée ou selon un nombre d’impressions prédéfini votre format publicitaire.

Génération Y
Également appelés “millenials” ou “digital natives”, l’expression désigne les personnes nées dans les années 1980 et 1990. La première génération à naître véritablement et complètement à l’aise avec les nouvelles technologies et internet, ils en ont une maîtrise intuitive contrairement à la génération précédente. En bref, ce sont les trentenaires ou presque d’aujourd’hui, génération élevée à l’internet (mais qui n’est pas née avec), pour qui le jeu vidéo est banalisé, qui se tourne vers l’écologie au sens large.

Génération Z
Je vous le donne en mille : c’est la génération suivante. Plus que grandir avec internet, ils sont nés dedans. Ils sont conscients des possibilités de ces nouvelles technologies et les exploitent. Leur développement passe en priorité, et ils ne sont pas enfermés dans les modèles de leurs parents : autoformation, entreprenariat, tout est possible !

KPI
Littéralement “Key Performance Indicators”, l’acronyme regroupe tous les indicateurs que vous suivez pour monitorer votre activité. Ils peuvent être d’audience (visites, visiteurs uniques, pages vues, temps passé sur vos pages web, abonnés et ouvertures de newsletters…), sociaux (followers, engagement, interactions…) ou encore financiers (chiffre d’affaire, marge, nombre de ventes, ROI…).

Landing page
Les “pages d’atterrissage” sont les pages de destination de vos actions marketing :post Facebook, publicité Google, lien que vous avez publié chez un partenaire…
Elle sert à convertir les clics sur vos messages : en achats, en inscriptions à votre newsletter, à un événement, en téléchargement, en formulaire de contact…

Ligne de flottaison
Il s’agit de l’endroit qui marque la fin de l’écran d’ordinateur. Un contenu au-dessus de la ligne de flottaison est donc accessible à l’internaute sans avoir besoin de faire défiler son écran. Lorsque vous demandez une créa à un graphiste, il peut faire figurer la ligne de flottaison en fonction des écrans, selon les réglages standard.

Responsive
Avec l’explosion de la fréquentation web sur le mobile, le responsive fait clairement partie des grand termes à la mode. Il définit un mode de développement et d’intégration des sites qui s’auto-adaptent aux formats web ou mobile. En pratique, le site détecte le support sur lequel il est affiché (desktop, mobile, tablette) et va redimensionner les contenus de manière à ce que la page s’affiche correctement dans tous les cas. Cela suppose l’utilisation de formats particuliers, bien connus des designers, qui feront de votre site un succès sur mobile. 

SEO (Search Engine Optimization)
Il s’agit de tous les éléments d’optimisation que vous pouvez mettre en place pour que les moteurs de recherche (notamment et surtout Google) puissent vous trouver. Et surtout, qu’ils vous référencent en bonne position dans les résultats de recherche lorsque des internautes font des recherches qui sont pertinentes pour votre activité. Il s’agit d’action à la fois techniques

SEA
Le Search Engine Advertising, ou dans notre français la publicité sur les moteurs de recherche. Aujourd’hui, cela signifie en très grande majorité la publicité via l’outil Google Adwords. Il permet de générer des campagnes très complètes, avec des formats variés et un réseau de sites partenaires étendu, au-delà du simple moteur de recherche.

Storytelling
Encore un terme qu’on entend beaucoup : c’est l’art de vendre en racontant des histoires. L’histoire de votre marque plus précisément, en lui créant un univers et une personnalité propres. Bien utilisé, le story telling augmente l’attachement à la marque pour les clients, et vous permet d’éditorialiser de manière cohérente et attractive vos produits.

Tracking
Le terme tracking désigne les méthodes utilisées pour suivre et comprendre les comportements des internautes sur le web. Par exemple, il peut s’agir d’un code ajouté dans l’intégration d’un bouton d’action, ou dans une url, qui vous permettra de savoir d’où viennent les clients convertis pour vous, ou bien analyser leur comportement dans les différentes étapes de votre tunnel de vente.

UGC (User Generated Content)
Littéralement : le contenu généré par les utilisateurs. Il s’agit de tous les contenus hébergés sur une plateforme qui sont créés par vos utilisateurs. Le principal exemple : Youtube et les autres plateformes vidéos, pionniers de l’UGC. Pour une marque, les bénéfices sont nombreux : amélioration du SEO, contenus à bas coûts, interaction avec les utilisateurs et valorisation de ces derniers… Quelques exemples pour solliciter vos utilisateurs : photos de vos produits en contexte, témoignages, chat entre utilisateurs sur votre sites… 

[À lire sur le blog :
10 manières de parler de ton travail sur les réseaux sociaux]

Voilà, vous en savez je l’espère un petit peu plus sur l’univers digital ! Et vous, quels sont les mots qui vous ont pris par surprise en rendez-vous ?