Trop souvent réduite à la page de vente, la landing page répond en fait à tous vos objectifs. D’où l’importance de comprendre quels sont les éléments qui vont aider vos clients à aller au bout du parcours que vous avez préparé pour eux avec amour !

Mais au fait…

La landing page ? Qu’est-ce que c’est ?
Littéralement la “page d’atterrissage” : il s’agit de la page vers laquelle sont redirigés vos prospects quand ils cliquent sur l’une vos communications. Ils peuvent venir d’un post Facebook, d’une publicité Google, d’un lien que vous avez publié chez un partenaire…

Elle sert à convertir les clics sur vos messages : en achats, en inscriptions à votre newsletter, à un événement, en téléchargement, en formulaire de contact…
Ce n’est pas votre page d’accueil, qui contient fort probablement trop de contenus.

Voilà donc le premier enseignement : la landing page contient uniquement le contenu qui correspond au message sur lequel l’internaute a cliqué.
Quels sont les autres facteurs de succès de votre landing page ?

Dans la mise en page

– Pour ne pas disperser l’attention de l’internaute, elle ne contient pas de navigation ou de menu
– Elle ne répond qu’à un objectif (vente OU inscription newsletter OU téléchargement…)
– Un internaute décide en 3 secondes s’il reste ou non sur une page pour y faire une action : la page doit donc être claire, lisible, et aérée
– Le bouton d’appel à l’action doit être très visible, avec un message fort et incitatif. Préférez par exemple “Je m’inscris à la newsletter hebdomadaire” plutôt que “Je remplis le formulaire” ou “Entrez votre email”. Il doit être très explicite.

Dans le message

– Elle est cohérente avec le message qui a amené l’internaute chez vous
– Elle donne suffisamment d’informations sur l’entreprise et qui vous êtes
– Elle rappelle clairement le bénéfice de l’action proposée pour le prospect : recevoir des conseils, être mieux organisé… votre promesse client est votre plus fort atout.
– Elle rappelle les promotions : “Offre disponible 24h” , “-20% pour les 50 premiers inscrits” …
– Elle contient des références de clients satisfaits, ou leur logo
– Elle utilise le “vous” afin de personnaliser le message et impliquer le prospect
– Elle contient un maximum d’informations au-dessus de la ligne de flottaison

Dans l’expérience utilisateur

– Le temps de chargement est optimisé
– Elle est optimisée pour le mobile
– Le tunnel d’achat est fluide : pas d’étapes inutiles, l’utilisateur sait ce qu’on attend de lui
– Elle ne contient pas de formats trop intrusifs : on évite les pop-ups, et autres bannières.
– Toutes les informations clients qu’elle demande dans les formulaires sont justifiés auprès du prospect

Evidemment, il n’y a pas de vérité absolue en ce qui concerne l’efficacité des d’une page de vente ou d’inscription. Ces quelques conseils vous permettront surtout de mettre en pratique concrètement deux principes qui devraient sous-tendre toutes vos actions business :

Je simplifie la vie de mon utilisateur
Je lui apporte de la valeur 

Et vous, vous êtes à l’aise avec l’exercice de la landing page ?
Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées lorsque vous les avez créées ? 

À bientôt !

Discutons ensemble !

Vous voulez que l’on analyse et optimise ensemble vos campagnes
et tunnels de conversion ?
Que l’on multiplie vos sources de business ?

Écrivez-moi pour que l’on analyse votre besoin ensemble.